La Guerre des Clans, Destinée

Il y a longtemps, les Clans sont partis pour une raison inconnue... Cela fait maintenant quelques lunes qu'ils sont de retour mais une nouvelle maladie se déclare...
 
AccueilCalendrierFAQRechercherMembresGroupesS'enregistrerConnexion

Entraînement n°1 ||Ft. Nuage du Spectre

 :: Archives :: RP Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas
Echo du Temps
Chef des Combattants et fonda Malé
avatar
Messages : 231
Date d'inscription : 28/03/2017
Age : 15
Localisation : Derrière toi !
Mer 10 Mai 2017 - 14:53
  • Echo du Temps
  • Nuage du Spectre
Entraînement n°1
Il faisait froid... Le vent soufflait... Pourtant deux félins avançaient dans la lande, bravant le froid, le vent et la pluie. Ils avançaient lentement, les yeux plissés et les oreilles plaquées contre leur tête. Un grand félin cendré était devant et semblait choisir la route des deux chats. Le second félin était plus petit et possédait un pelage noir comme le jais... Il suivait l'autre en silence. Petit à petit, ils se rapprochèrent d'un bosquet, celui-ci était d'ailleurs plutôt original... Il était en forme de cercle et était vide au milieu, enfin il n'y avait que de l'herbe. Les deux félins se dirigèrent vers le bosquet et disparurent dans la végétation. Ils réapparurent quelques minutes après dans le centre du bosquet. Le grand matou gris s'assit au milieu du cercle et attendit que l'autre fasse de même.

Une fois que Nuage du Spectre fut assis, Echo du Temps attendit quelques minutes, la queue ondulant lentement avant de miauler d'une voix sèche et autoritaire.

- Bien. Aujourd'hui je vais te montrer un mouvement d'attaque. Il n'est que rarement utilisé par les Clans donc en cas de combat contre eux, cette attaque sera un avantage.

Sans plus de manière, le matou gris se leva et s'éloigna de quelques queues de renards. Il posa un branchage au sol, signifiant que c'était l’emplacement de l'ennemi, s'éloigna de la branche et attendit quelques instants avant de faire l'enchaînement. Il se ramassa sur lui-même, comme si il allait faire un long bond et sauta finalement. Cependant, au lieu d’atterrir sur le dos de son "adversaire", comme devrait en être le résultat d'un long saut, le Chef des Combattants atterrit juste devant son "adversaire". Il plongea tout de suite sous le ventre de celui-ci, profitant de l'effet de surprise et lui griffa le ventre. Mais au lieu de se retrouver derrière son "ennemi", il se retrouva à côté, s'étant dégagé par le côté. Echo du Temps enchaîna avec un fauchage au niveau des pattes arrières et plaqua ensuite son adversaire au sol. Il resta comme ça quelques secondes avant de revenir lentement vers son Novice. Il le fixa un instant avant de miauler d'une voix sèche.

- Essaies. Sans adversaire pour l'instant.

Il s'assit et attendit patiemment que Nuage du Spectre se mette en place et essaie l'enchaînement. Il voulais si il allait y arriver du premier coup.
La vie en elle seule est un combat, alors mieux vaut s'entraîner...

°~°~°~°~°~°~°~°~°~°~°~°~°~°~°


C'est superbe sœurette ! ♥️


Merci Piaf ! ♥️

Autres signatures:
 

Citations:
 

Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Messages : 37
Date d'inscription : 08/05/2017
Age : 14
Mer 10 Mai 2017 - 19:17

Entraînement n°1 ||

ft. Echo du Temps

Le froid glaçait le pelage court et noir de Nuage du Spectre, qui malgré le vent, avançait dans la lande aux côtés de son mentor. La pluie tapait également fort sur leur fourrure, et toutes les intempéries semblaient être réunies pour leur faire la fête. Youpi, ça va être génial, pensa automatiquement le novice. Pourquoi avait-il fallu qu’il ait pour mentor cet austère et coincé d’Echo du Temps ? Le félin plus grand marchait en effet devant notre apprenti, son pelage cendré bougeant au rythme de ses pas. Nuage du Spectre suivait son mentor, sans broncher mais grommelant intérieurement. Puis les deux félins se rapprochèrent d’un bosquet, toujours dans un silence de plomb que le plus jeune avait envie de briser par sa mauvaise humeur. Ils se dirigèrent donc vers le bosquet, sans bruit apparant. Ils furent invisible quelques instants, puis furent de nouveau aperçevable au centre du bosquet. Le mentor de Nuage du Spectre s’assit, et l’apprenti jugea bon de le faire à son tour. Quelques instants passèrent avant qu’Echo du Temps décide de miauler à son apprenti, d’une voix sèche :

Bien. Aujourd'hui je vais te montrer un mouvement d'attaque. Il n'est que rarement utilisé par les Clans donc en cas de combat contre eux, cette attaque sera un avantage.

Le ton du plus grand agaça le novice, qui n’avait qu’envie de déverser sa mauvaise humeur sur les autres. Un mouvement d’attaque pourrait bel et bien refaire naître un sourire à Nuage du Spectre, mais il avait décidé de rester dans son petit monde. Après, une attaque pour braver les autres clans, peut-être l’occasion de se venger de sa mère, ça l’intéressait plus. Il dressa donc l’oreille aux derniers mots du plus vieux. Puis il porta son attention sur le matou cendré, qui se leva pour se positionner à quelques queues de renards de l’endroit où l’apprenti était assis. Ce dernier compris très vite que le bâton posé par son mentor servait à désigner l’ennemi invisible. Quelques instants plus tard, Echo du Temps commença enfin l’enchaînement. Son apprenti avait son regard rivé sur lui, et ses oreilles dressées à l’affût d’un quelconque bruit alentour. Il visionna donc son mentor, qui se ramassa sur lui-même pour sauter sur son ennemi invisible. Le novice fut étonné de voir son mentor atterrir pile devant son adversaire imaginaire. Il pensait qu’il allait sauter sur le morceau de bois pour l’attaquer, toutes griffes dehors, mais non. Il aurait dû s’attendre à cela comme à une évidence, son mentor n’était pas vraiment du genre à rentrer directement dans la bataille sans stratégie. Nuage du Spectre observa le plus vieux plonger sous le ventre de son ennemi invisible pour faire mine de lui griffer le ventre. Bel effet de surprise, c’est vrai que c’est utile contre ces stupides claniques, songea aussitôt l’apprenti. Ce dernier ouvrit grand les yeux en voyant que son mentor n’atterrissait pas derrière à côté de son “adversaire”, mais bien à côté. Même si son mentor lui donnait envie de dormir, le jeune novice ne pouvait qu’être admiratif devant ses techniques. Il s’était juste dégagé sur le côté, et pourtant, ça pouvait provoquer un large effet de stupéfaction chez l’adversaire, pile ce qu’il fallait pour achever d’un bon coup. Nuage du Spectre garda ses yeux rivés sur son mentor qui enchaîna avec un fauchage parfaitement maîtrisé au niveau des pattes arrières de l’ennemi imaginaire. Pour finir, le plus âgé plaqua son adversaire au sol, et resta quelques temps comme cela. L’apprenti était très content d’apprendre une telle technique qui pourrait lui être probablement utile lors de combats. Surtout qu’avec son don, il pourrait diminuer sa présence, et donc faire plus que laisser béhat de surprise son ennemi. Pile ce qu’il me fallait, le vieux m’impressionnera toujours ! songea moqueusement le noiraud. Echo du Temps était revenu près de son apprenti, pour lui déclarer d’une voix sèche :

Essaies. Sans adversaire pour l'instant.

Il fallait avouer que sur ce coup-là, Nuage du Spectre était déçu de devoir faire avec ce stupide ennemi imaginaire. Car il pouvait toujours tenter de le déstabiliser avec quelques moqueries, ça ne ferait rien. Le novice leva les yeux au ciel en poussant un léger soupir qu’il espérait pourtant inaudible, puis il se plaça à l’endroit où auparavant, son mentor avait pris place. Il se répéta mentalement l’enchaînement pour ne pas se tromper en cours de route, puis il se ramassa sur lui-même, dans une position qu’il voulait bonne, mais qui ne l’était probablement pas, son gros point faible en combat. Il prit une courte inspiration, avant de bondir sur son “ennemi”. Il s’arrêta au dernier moment pour atterrir devant son ennemi, même si c’était un peu trop près à son goût. Si je fais ça contre des claniques, je vais devoir me taper leur haleine infecte, berk ! se réprimanda aussitôt l’apprenti. Ne se stoppant pourtant pas dans son élan, Nuage du Spectre passa sous le ventre de son “adversaire” et mima un coup de griffe bien placé. Puis, le novice se dégagea sur le côté pour se relever, à côté de son ennemi imaginaire. Il enchaîna sur un fauchage des pattes arrières de l’ennemi, puis il plaqua celui-ci au sol. Une lueur rieuse mais meurtrière dansait dans les yeux rouges du novice. Il adorait ces séances où il pouvait se déchaîner. Il se sentait libre et vide, comme soulagé de tous les événements, et ça le rendait encore plus confiant. Nuage du Spectre releva la tête, revint se placer à côté de son mentor, puis il réprima un bâillement un peu exagéré. Le novice passa son regard brûlant sur Echo du Temps, et ouvrit la gueule pour dire quelque chose de froid et de railleur. Puis il ferma finalement les mâchoires, laissant la parole à son mentor, ses yeux toujours rivés sur le félin cendré.

°~°~°~°~°~°~°~°~°~°~°~°~°~°~°
             
Merci pour tout Malé Pwease

<3:
 


By me ~
Revenir en haut Aller en bas
Echo du Temps
Chef des Combattants et fonda Malé
avatar
Messages : 231
Date d'inscription : 28/03/2017
Age : 15
Localisation : Derrière toi !
Sam 20 Mai 2017 - 10:50
  • Echo du Temps
  • Nuage du Spectre
Entraînement n°1
Écho du Temps le savait, il savait que son Novice était déçu de ne pas tester la technique sur un véritable adversaire mais elle n'était pas aussi simple qu'elle paraissait. Si on atterrissait trop loin de son adversaire, celui-ci pourrait riposter, si on atterrissait trop près, on risquait de se faire mal rien. Le saut était essentiel pour cette attaque, l'évaluation de la distance et le dosage de la puissance étant les deux éléments principaux et indispensables pour réussir parfaitement le saut. Le Chef des Combattants vit Nuage du Spectre lever les yeux au ciel en soupirant mais il ne dit rien. Le petit avait un caractère particulier mais il ne lui en voulait pas. Non au contraire, il trouvait cela bien, il savait ou plutôt il se doutait de pourquoi le petit avait un tel caractère. Comme la plupart des membres du la Tribu, son enfance chez les Claniques a du être un enfer et de la haine envers eux est née dans le coeur du Novice... Et cette attitude, sans doute une façade, une barrière pour se protéger, de peur qu'on lui fasse de nouveau mal.. Écho du Temps comprenait, il comprenait que trop, ayant lui-même vécu ça. Alors, jamais il ne dira quelque chose sur le caractère ou la haine qu'ont les membres contre les Clans, car il possédait la même haine... Le matou cendré sortit de ses pensées et regarda l'enchaînement du petit.

Nuage du Spectre se tenait au même endroit que lui et se ramassait sur lui-même. Sa position était correcte mais il y avait de petits détails qui risquaient de le désavantager en combat réel. Son ventre était trop proche du ventre, risquant ainsi de lui faire perdre de la vitesse. Ses  pattes étaient trop écartées, risquant de lui faire perdre l'équilibre. Il y avait d'autres choses mais le Chef des Combattants préféra ne pas en tenir compte.. Nuage du Spectre prit une courte inspiration avant de bondir sur la branche, qui servait d'adversaire. Il atterrit devant l'ennemi mais c'était trop proche, en combat réel il se serait sans doute prit un coup de boule dans le poitrail, un fauchage et un plaquage. Écho soupira mais laissa le petit continuer. Le Novice se glissa sous le ventre de l'ennemi et lui donna un bon coup de griffe. Puis, il se dégagea sur le côté, faucha les pattes de son adversaire et le plaqua au sol. Le matou cendré hocha la tête; content. La deuxième partie était beaucoup mieux que la première. Nuage du Spectre revint près de lui et réprima un baîllement. Le Chef des Combattants ne fit rien, ayant l'habitude des petits provocations du petit. Celui-ci ouvrit la gueule, voulant sans doute sortir une moquerie, mais il la referma et le fixa de ses yeux rouge sang. Écho du Temps laissa le silence planer pendant quelques minutes, avant de miauler de sa voix sèche habituelle.

- Ce n'était pas mal. Cependant, la première partie était mauvaise... Ta position de saut était mauvaise, ce qui a rendu ton saut difficilement contrôlable et ce qui a fait que tu es arrivé trop proche de ton adversaire. La deuxième partie était largement meilleure. Ton coup de griffe était bien placé, ton fauchage était très bien et ton plaquage aussi. Je vais te montrer ce qui ton adversaire aurait fait lorsque tu serais atterrit devant lui.


Écho du Temps se leva et alla se placer au même endroit qu'à la première démonstration. Il attendit quelques secondes, le temps que son ennemi lui bondisse dessus et atterrisse devant lui. Le Chef des Combattants donna un puissant coup de tête dans le poitrail de son ennemi imaginaire, lui coupant pour quelques secondes la respiration et le déséquilibrant. Le matou cendré en profita pour se déplacer sur son flanc et de lui griffer profondément celui-ci. Puis, il faucha les pattes et plaqua l'ennemi au sol. Après quelques secondes, Écho se tourna vers Nuage du Spectre et lui fit signe de venir en face de lui. Attendant que son Novice se mette en place, le Chef des Combattants réfléchit à d'autres techniques à part le fauchage et le plaquage. Depuis le début, il ne montrait au petit que ça, celui-ci n'ayant pas la taille et la force nécessaire au début, mais maintenant... Le matou cendré soupira avant de miauler tout en fixant son Novice.

- Bien. Tu vas maintenant m'attaquer. Interdiction d'utiliser son pouvoir pour le moment. Tu dois d'abord maîtriser la technique.


Il attendit quelques instants avant de se mettre en position de défense et de donner à Nuage du Spectre le signal de début.
La vie en elle seule est un combat, alors mieux vaut s'entraîner...

°~°~°~°~°~°~°~°~°~°~°~°~°~°~°


C'est superbe sœurette ! ♥️


Merci Piaf ! ♥️

Autres signatures:
 

Citations:
 

Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Messages : 37
Date d'inscription : 08/05/2017
Age : 14
Sam 20 Mai 2017 - 18:31
Et Nuage du Spectre attendait, fixant son mentor de ses yeux écarlates. Celui-ci n’eut aucune réaction à la légère provocation de l’apprenti. Le novice songea aussitôt que son mentor avait pris l’habitude, et que cela ne lui faisait plus rien. En même temps, réaction ou pas, Nuage du Spectre s’en fichait, tout ce qu’il voulait, c’était faire comme il lui plaisait. Le silence plana quelques instants au-dessus des deux chats, laissant le plus petit toiser le plus grand avec toujours cette haine rancunière dans les yeux. Puis, le miaulement sec comme toujours tira le noiraud de sa transe, et le ramena à l’ironique réalité :


“Ce n'était pas mal. Cependant, la première partie était mauvaise... Ta position de saut était mauvaise, ce qui a rendu ton saut difficilement contrôlable et ce qui a fait que tu es arrivé trop proche de ton adversaire. La deuxième partie était largement meilleure. Ton coup de griffe était bien placé, ton fauchage était très bien et ton plaquage aussi. Je vais te montrer ce qui ton adversaire aurait fait lorsque tu serais atterrit devant lui.”


Le commentaire ne fit strictement rien à l’apprenti qui se contenta de hocher la tête maussadement. Il s’en fichait que ce soit “pas mal” ou même “mauvais”, mais il n’allait pas négliger les conseils de son aîné qui pourraient l’aider à s’améliorer. Nuage du Spectre observa Écho du Temps se lever pour se déplacer à l’endroit où la première démonstration avait eu lieu. Quelques secondes passèrent, le temps que l’invisible ennemi saute et atterrisse devant le matou cendré. Ce dernier donna un violent coup de tête dans la poitrail de son opposant, et Nuage du Spectre savait très bien les conséquences de cet acte sur l’ennemi. Après avoir pris conscience de ce qu’il risquait s’il faisait la même chose que le pitoyable adversaire, il comprit l’importance de bien se placer et de se concentrer sur son attaque pour ne pas atterrir trop près ni trop loin. Il n’avait pas vraiment envie d’avoir le souffle coupé, sentiment très désagréable, dont le jeune apprenti avait déjà fait l’expérience. Et il avait encore moins envie de donner l’avantage à son ennemi en se faisant déséquilibrer. Encore, Nuage du Spectre n’avait pas vu toutes les conséquences, qui suivirent peu après, mais qui ne glacèrent pourtant pas le sang du noiraud. Son mentor avait griffé férocement le flanc de l’opposant, lui avait fauché les pattes et l’avait plaqué au sol. Après quelques instants, Écho du Temps se retourna vers l’apprenti et lui fit signe de venir en face de lui. Nuage du Spectre ne se fit pas payer, et il se plaça aussitôt en face du Chef des Combattants. Allait-il enfin pouvoir se battre contre quelqu’un fait de chaire et d’os ? Rien que la perspective de pouvoir enfin faire cela lui donnait des frissons d’excitation. Un léger soupir et quelques secondes après, le mentor du noiraud miaulait :

“Bien. Tu vas maintenant m'attaquer. Interdiction d'utiliser son pouvoir pour le moment. Tu dois d'abord maîtriser la technique.”


L’attaquer ? Nuage de Spectre le voulait tellement, et voilà qu’il pouvait désormais le faire. Un frisson parcourut sa colonne vertébrale et les yeux du jeune matou se fendirent en deux légères formes distinctes pour biens scruter le chat en face de lui. Au fond de lui, il savait qu’il se ferait battre à plate couture, mais il s’en fichait. Les yeux fendus, il laissa son cerveau songer à des techniques probables pour tenter de tenir. Écho du Temps se mit en position de défense, et donna le signal du départ à Nuage du Spectre. L’apprenti ne tressaillit pas à cette annonce, au contraire, il resta extrêmement calme et concentré, continuant d’observer chaque partie de son mentor comme s’il voulait le disséquer. Puis il releva d’un coup sec la tête, offrant désormais plus nettement ses yeux teintés d’un rouge qui s’assombrissait à perte de vue. Il se tapit sur lui-même, se ramassant en prenant garde de ne pas laisser son ventre trop près du sol, et de ne pas mettre ses pattes trop proches l’une de l’autre. Il savait que c’était principalement de là que venait son mauvais saut d’auparavant, et il était bien résigné à ne pas reproduire la même erreur. Puis, il bondit en avant, une lueur farouche dansant dans la teinte écarlate de ses yeux. Tout tourna à vive allure dans sa tête, mais se réordonna aussi aisément. Nuage du Spectre atterrit devant le matou, pas trop près comme il avait eu la bêtise de le faire avant, mais pas non plus trop loin. Ses calculs et machinations étaient bel et bien bonnes. Première partie, faite, se répéta à lui-même Nuage du Spectre. Maintenant, il ne restait plus qu’à faire la fameuse suite de cette attaque. Alors l’apprenti, une lueur vicieuse presque malsaine dans les yeux, se glissa sous le ventre du matou, avec une seule idée en tête, frapper.

°~°~°~°~°~°~°~°~°~°~°~°~°~°~°
             
Merci pour tout Malé Pwease

<3:
 


By me ~
Revenir en haut Aller en bas
Echo du Temps
Chef des Combattants et fonda Malé
avatar
Messages : 231
Date d'inscription : 28/03/2017
Age : 15
Localisation : Derrière toi !
Lun 29 Mai 2017 - 19:13
  • Echo du Temps
  • Nuage du Spectre
Entraînement n°1
Le petit hocha la tête, l'air maussade, suite à son commentaire. Echo du Temps s'avait que le Novice n'en avait sans doute rien à faire de se qu'il venait de dire mais bon, c'était pour améliorer sa technique de combat et le Chef des Combattants savaient que le matou noir et rouge aimait se battre, peut-être même adorait il ça... Le matou cendré fit sa petite démonstration et Nuage du Spectre comprit alors se qu'il risquait, Echo le voyait à son expression, elle avait légèrement changé. Il avait peut-être écouté et retenu ce qu'il avait dit finalement... Ça serait un bon progrès... Songea le Chef des Combattants en soupirant silencieusement. Il fit signe au Novice de venir devant lui et celui-ci ne se fit pas prié, sans doute content de pouvoir enfin se battre contre un ennemi réel. Des frissons d’excitation le parcoururent, le trahissant sans doute malgré lui... Cela fit sourire le matou de cendre, qui se mit en position de défense, prêt à subit l'attaque du petit noiraud. Après quelques secondes de silence total, il donna le signal de départ.

Les yeux du petit se réduire à deux fentes noires bien distinctes. Cela ne fit pas peur à Echo du Temps, qui au contraire, sourit, amusé. Allait-il se jeter dans le tas sans réfléchir ? Cela aiderait bien le Chef des Combattants, qui aurait plus de facilité à le battre et qui le pourrait plus rapidement, mais il semblerait que Nuage du Spectre ne choisissent pas cette solution... Dommage, mais cela montre son intelligence et sa capacité d'analyse et de compréhension. Songea le matou cendré, toujours en position de défense, attentif aux mouvements de son novice. Celui-ci était calme, extrêmement calme et concentré, fixant puissamment son mentor. Il réfléchissait à comment l'attaquer, le matou le savait bien. Puis soudainement, il releva la tête, se ramassa sur lui-même en prenant garde à ne pas laisser son ventre trop près du sol et à ne pas mettre ses pattes trop proches l’une de l’autre. Bien, il a écouté. Songea-t-il en souriant légèrement. Puis, le Novice bondit en avant, une lueur farouche dansant dans ses yeux. Echo du Temps ne bougea pas, même si il aurait pu le faire. Nuage du Spectre atterrit devant lui, pas trop près comme la première fois, mais pas trop loin plus. Le matou cendré était content, le petit noiraud avait écouté et retenu la leçon. Nuage du Spectre, une lueur vicieuse presque malsaine dans les yeux, enchaîna en se glissant sous le ventre d'Echo. Cependant, celui-ci savait très bien se qu'il allait faire et sans que le petit n'ait le temps de se dégager, il s'écroula de tout son poids sur lui, le plaquant soudainement au sol. Le Chef des Combattants se releva rapidement et s'éloigna de son Novice en quelques roulades.

Ne laissant pas de répit à Nuage du Spectre, le matou cendré s'élança vers lui, en zigzaguant. Il arriva rapidement près du petit noiraud et il le prit par la peau du coup, les crocs bien planté dans le cou du Novice. Il le lança puissamment vers un buisson avant de bondir sur lui, une lueur meurtrière dans le regard, les yeux réduits à deux fentes noires.
La vie en elle seule est un combat, alors mieux vaut s'entraîner...

°~°~°~°~°~°~°~°~°~°~°~°~°~°~°


C'est superbe sœurette ! ♥️


Merci Piaf ! ♥️

Autres signatures:
 

Citations:
 

Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Messages : 37
Date d'inscription : 08/05/2017
Age : 14
Sam 12 Aoû 2017 - 12:16
Nuage du Spectre avait beau être confiant, ce n’était pas cela qui allait le tirer de sa faible posture. Le jeune matou, écrasé par le poids du Chef des Combattants au-dessus de lui, commençait à légèrement paniquer. Il ne savait que faire, et cela l’énervait. Il s’était fait avoir stupidement, et désormais, il en rageait. Plaqué au sol, entravé de tous mouvements, le noiraud ne put que lâcher un feulement courroucé. Mais ce n’était pas en montrant les crocs qu’il allait prendre le dessus, et cela, il en était parfaitement conscient. Son mentor se releva avec rapidité, et s’écarta du petit chat en roulant.

Nuage de Spectre sentit le poids s’enlever de lui, et il en était soulagé. De son point de vue, rien ne serait plus lourd que son entraîneur désormais. Il voulut se relever pour contre-attaquer, mais n’eut malheureusement pas le temps de se mettre sur ses pattes, ou de se mettre en position pour recevoir la masse cendrée qui s’élançait vers lui. Attrapé par la peau du cou, le novice tenta vainement de se dégager, mais il n’en fit rien. L’adrénaline montait de plus en plus dans le sang du noiraud, et ne cessait d’augmenter en puissance. Les crocs qui furent en cet instant, plantés dans la peau de Nuage du Spectre, ne lui avaient jamais parus aussi aiguisés. Malgré les tortillements du novice sous l’emprise de son mentor, l’étreinte ne se desserra pas.

C’est lorsque le petit chat noir fut lancé vers le buisson épineux, qu’il écarquilla légèrement les yeux de surprise et feula de nouveau. Sa chute ne fut pas très bien accueillie, à vrai dire, le jeune matou aurait pu avoir un semblant de camouflage avec toutes les épines et feuilles qui le recouvraient désormais. Il faut que je pense à me laver dès que possible, je ne vais jamais supporter d’être recouvert de ces saletées longtemps, songea l’apprenti. Il fut de nouveau coupé par le plus vieux des deux chats, qui lui avait bondi dessus. Fulminant, Nuage du Spectre ne décida pas de se laisser faire. Caché sous son masque blasé et impassible, le noiraud attendit que le matou qui lui servait de mentor soit suffisamment près pour qu’il ne puisse pas changer de direction. Tu vas voir le vieux, moi aussi je sais faire, ricana intérieurement le plus petit.

D’un geste ample, l’apprenti roula sur le côté, pour se retrouver en diagonale de son adversaire. Allez, instinct, sert à quelque chose pour une fois, se murmura-t-il à lui-même. Nuage du Spectre se releva en vitesse, et malgré les plaintes de sa conscience, qui ne cessait de lui répéter de se secouer pour enlever les épines et les feuilles qui le recouvraient, le novice se reteint, non pas sans grommeler. Il savait très bien qu’il lui restait un minuscule laps de temps entre son esquive, et la prochaine attaque de son mentor. Rends-toi utile juste pour aujourd'hui, Monsieur J’ai-l’esprit-combatif. Le noiraud décida de refléter en ses attaques, les mouvements de celui qui l’entraînait.

Frémissant et haletant, le petit matou ne prit pas la peine de réduire ses yeux à deux fentes pour tenter d’intimider son adversaire. Il cracha à s’en faire mal aux poumons, l’adrénaline bouillant toujours dans ses veines. Nuage du Spectre se tapit sur lui-même, et se fia à ses instincts de combattant. Il fit un bond trop long et haut pour atteindre son mentor, et il s’en étonna lui-même. Qu’est-ce que je fous ? Je veux vraiment me faire laminer encore plus ? se questionna le novice en se répétant combien il était un idiot. Sans surprise, il arriva derrière le Chef des Combattants, et sans réfléchir surtout, il fonça dans le tas, pattes en avant pour tenter de frapper l’autre dans les côtes, dans une mince chance de réussite.


C’est décidé, je suis vraiment un imbécile de première.


Sorry, yes sorry:
 
Je suis de retour, mais ça me fait mal au coeur de vous avoir laissé autant de temps sans nouvelles comme une lâche.
Sorry, yes sorry ~
Edit : En passant, le thème est vraiment beau, bravo !


°~°~°~°~°~°~°~°~°~°~°~°~°~°~°
             
Merci pour tout Malé Pwease

<3:
 


By me ~
Revenir en haut Aller en bas
Echo du Temps
Chef des Combattants et fonda Malé
avatar
Messages : 231
Date d'inscription : 28/03/2017
Age : 15
Localisation : Derrière toi !
Dim 27 Aoû 2017 - 16:33
  • Echo du Temps
  • Nuage du Spectre
Entraînement n°1
Echo du Temps atterrit dans le vide, le Novice noire ayant esquivé l'attaque en faisant une roulade. Bien... Songea le matou. Tu commences à savoir comment faire naturellement... Il regarda le petit et sourit, content que Nuage du Spectre puisse enfin enchainer des attaques instinctivement. Son entraînement était bientôt terminé, le Chef des Combattants n'avaient plus grand chose à lui enseigner... Le petit chat noir et rouge se releva en vitesse et grommela, sans doute pour montrer son mécontentement qu'en aux épines et aux feuilles qui le recouvraient. Pauvre petit ! Pensa le matou cendré, moqueur. Il allait de nouveau attaquer le Novice mais celui-ci le prit de cours, bondissant vers lui après avoir craché et s'être tapit sur lui-même. Malheureusement son saut était beaucoup trop haut et long, et il arriva sans surprise derrière Echo du Temps. Celui-ci s'était retourné, près à attaquer le petit quand il atterrirait. Cela arriva mais contre tout attente, Nuage du Spectre fonça dans le tas, pattes en avant pour tenter de frapper les côtes du matou cendré. Aurait-il pensé trop vite ? En se jetant comme ça dans les pattes de son adversaire, le petit était sur de perdre...

Le Chef des Combattants laissa le petit se rapprocher, puis soudainement il s'élança vers lui. Son Novice avait laissé une grande ouverture au niveau de son poitrail et le mâle gris cendré en profita, donnant un grand coup de tête dans le poitrail du petit, lui coupant le souffle et le déséquilibrant. Il avait pourtant montré cette attaque à Nuage du Spectre mais celui-ci n'y avait tenu rigueur, malheureusement. Echo du Temps enchaîna, courant vers un tronc, sauta vers celui-ci en se retournant en même temps, y prit appuie avec ses pattes arrière et bondit avec force sur le Novice Combattant qui reprenait tout juste ses esprits. Le Chef des Combattants plaqua puissamment Nuage du Spectre au sol, le surprenant très probablement. Cette attaque était simple en soit, même un chaton de 4 ou 5 lunes pourrait y arriver mais le plus dur de l'attaque était de tourner sur soi-même en sautant car si la réception sur l'arbre se passe mal, le saut sera mauvais et l'attaque loupée.. C'était la seule difficulté de cette attaque, très utile. Le mâle cendré laboura le dos du petit avec ses pattes arrières tout en le maintenant fermement. Pour éviter de se faire écraser par Nuage du Spectre, Echo s'éloigna de lui d'un bond, avant de revenir vers lui, un petit sourire sur le visage. Le Novice devait être fatigué, n'étant pas vraiment habitué à combattre un mentor si puissant. D'habitude, le matou gris réduisait sa puissance, pour ne pas lui faire mal, mais maintenant qu'il avait presque terminé son entraînement, Echo du temps jugeait qu'il pouvait utiliser toute sa puissance.

Le Chef des Combattants fonçait rapidement vers le petit qui se relevait avec peine, mais s'arrêta brusquement à une longueur de queue de souris de Spectre. Celui-ci était surpris, ne comprenant sans doute pas ce qui se passait. Sans attendre qu'il comprenne, Echo du Temps se dressa sur ses pattes arrières, enroula sa queue autour de sa patte arrière gauche et commença à marteler le visage du Novice avec ses pattes avants.
La vie en elle seule est un combat, alors mieux vaut s'entraîner...


HRP:
 

°~°~°~°~°~°~°~°~°~°~°~°~°~°~°


C'est superbe sœurette ! ♥️


Merci Piaf ! ♥️

Autres signatures:
 

Citations:
 

Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Messages : 37
Date d'inscription : 08/05/2017
Age : 14
Lun 28 Aoû 2017 - 19:36
Tu penses ...

Que n’aurait-il pas donné pour retourner en arrière et changer cette imbécile idée qui lui était venue à l’esprit ? Que n’aurait-il pas donné, pour retourner dans le passé et changer chaque petite erreur qu’il aurait pu faire ? Que n’aurait-il pas donné, pour modifier tout son vécu du début à la fin ? De toute façon, il n’aurait pas pu. Donc, aucune réponse. Rien.

Tu n’arrêtes pas de penser ...

Stupides questions qu’il se pose sans cesse. Stupides réponses qu’il cherche désespérément. Stupides félins aux alentours. Stupides traditions. Stupide normalité. Stupides différences. Stupides sentiments. Stupides clans. Stupides eux. Stupide vie. Stupide lui.


Tu ne peux pas arrêter de penser ...

Il n’avait plus qu’à conjuguer le verbe “se détester” à chaque temps, à la première personne du singulier et ce serait le chapeau. Ensuite, il prendrait chaque mot, chaque nom, chaque adverbe, chaque adjectif, chaque verbe de ce champ lexical, et il se nommerait, se décrirait, se qualifierait, se conjuguerait, jusqu’à que son cerveau demande grâce.

Et personne ne peut rien faire ...

Tant de choses, et ce n’était encore qu’un aperçu des pensées zélées qui parsemaient sa conscience. En fait, était-il réellement conscient ? Apparemment oui, car lorsque son mentor donna un grand coup de tête dans son poitrail dévoilé, il le sentit malheureusement passer. Déséquilibré, tombé, il avait encore une fois chuté. Dans les deux sens du thème, il avait encore succombé, à sa façon comme il le disait si bien. Son souffle coupé, il entama une bataille avec l’oxygène qui ne semblait pas vouloir rentrer dans ses poumons. Mais était-ce l’oxygène qui était méchante, ou lui-même qui s’infligeait une punition ?

Tu es blessé ...

Il reprit une bouffée d’air, força pour qu’elle rentre dans son corps, dans son coeur. Au diable la douleur, il la rendrait agréable, comme toujours. Ca y était, sa respiration se calait au rythme du combat, l’adrénaline reprenait sa course infernale dans son sang, dans ses veines. Il la sentait, et il se sentait, pour la seule fois dans son quotidien, vivant, il vivait.

Mais tu vis maintenant, droit devant leurs yeux ...

Et même si les coups puissants du Chef des Combattants le martelait, il sentait son coeur battre, son sang pulser dans ses veines, sa conscience travailler sans relâche pour trouver une échappatoire. Et même si la douleur le prenait, il s’en fichait. Et même s’il n’était pas masochiste, il aimait sentir chacune de ses articulations souffrir. On lui donnait une preuve qu’il était bel et bien vivant.

Et la douleur n’arrive pas à t’arrêter ...

Et l’attaque d'Écho du Temps, qui semblait n’être qu’une machine à tuer, le plaqua de nouveau au sol. Encore une surprise, une bonne surprise que de ressentir cette douleur qui le rendait faible, et que son sang pourrait couler à tout instant. Le noiraud voudrait tellement remercier son mentor, lui dire que c’était grâce à lui qu’il se sentait aussi bien. Qu’il se sentait comme tout le monde. Mais faute de sa fierté, et de sa carapace qu’il s’était forgé au fil du temps, voyant les épreuves que la vie lui réservait, il ne réussirait probablement jamais à lui chuchoter un mince ‘merci’. Et son dos labouré le brûlait, et il voulait crier à quel point il lui en était reconnaissant. Maintenu fermement, n’ayant aucune échappatoire, le noiraud recevait, absorbait, et surtout, il aimait. Ce sentiment, ce sentiment dit amer des autres, dit maudit et destructible, c’était son sentiment, il l’aimait. Avec le temps, il s’était probablement demandé bon nombre de fois pourquoi il n’aimait que celui-ci, pourquoi les autres émotions, il aurait juste voulu les jeter dans le trou noir de la folie et ne jamais les récupérer, pourquoi il ne pouvait pas pleurer, pourquoi il n’y arrivait pas, pourquoi il n’arriverait jamais à dire quels étaient ses ressentis, pourquoi il était si compliqué à comprendre, pourquoi sa vie était si compliquée. Pourquoi tout ce qui avait un rapport avec lui-même était vide et incomplet ?

Ton esprit est vide ...

Le matou s’était éloigné du novice pour ne pas se faire écraser par celui-ci, mais lui, il ne comptait pas faire cela de toute façon. Il voulait avoir son compte, se relever juste après, pantelant, haletant, presque pitoyable, et montrer qu’il était là. Qu’il n’était pas invisible, qu’il n’était en fin de compte pas si compliqué. Que malgré la torture de toutes ces questions, il n’échappait pas à certaines règles.

Tu as peur de toi-même, n’est-ce pas drôle ?

Et le léger sourire de son mentor fut une sorte de réponse à sa question. Ironie du sort … Il était fatigué, fatigué de tout, fatigué de combattre l’invisible, fatigué de se combattre. Et puis, il devait l’avouer, Echo du Temps était puissant. Cela ne le gênait pas, la puissance était en elle-même intéressante.

Mais tu n’es pas puissant …

Et le Chef des Combattants fonçait vers lui, et lui se relevait avec peine, dans un état pittoresque. Mais il ne demandait pas de pitié. Et lorsque son adversaire s’arrêta, il fut surpris. Enfin, il fut plus étonné de le voir se dresser sur ses pattes arrière, queue autour d’une de ses pattes, que d’autre chose. Le noiraud fut martelé des puissants coups d'Écho du Temps. Chaque coup qui lui avait été porté brûlait la surface de sa peau, chaque fois que les pattes avants de son mentor rentraient en collision avec son visage, il aurait voulu sourire. Comment on fait pour sourire déjà ?

Tu ne peux pas sourire, tu es un monstre ...

Le bourdonnement incessant qui sonnait aux oreilles du plus petit se faisait de plus en plus violent. Il ne pouvait pas arrêter d’interroger sa conscience. Arrête, arrête cela, arrête tout cela, ces sottises, dans un combat, on ne se pose pas de questions, on en pose à l’ennemi une fois celui-ci vaincu. Mais il n’aurait pas de réponses, parce qu’il était trop faible. Et son souffle rauque était rapide, terriblement rapide, et chaque halètement qui réussissait à passer la barre de ses lèvres était douloureux. Il ne voulait pas arrêter. Continuer, continuer, je veux continuer.

Tu espères que jamais tu n’abandonneras …

Le noiraud, toujours sous l’emprise des coups de son mentor, tremblait. Terriblement, douloureusement, incertainement, il tremblait. Une zélée quinte de toux prit l’apprenti de haut, qui frissonait désormais un peu moins. Faiblesse, je ne veux pas que tu te montres, je t’ai déjà dit de dégager, ce combat-là, c’est juste moi. C’était étrange, d’habitude ce n’était que la nuit qu’il s’amenait à être dans la lune. Même que, lorsqu’il se réveillait le matin, il était fatigué pour l’entraînement, mais il y allait quand même, tête relevée et menton vers le haut, les yeux emplis d’une lueur taquine. Il montrait qu’il allait bien.

Mais si tu es un monstre, tu ne peux pas vivre, le peux-tu ?

L’apprenti secoua la tête, reprit ses esprits, chassa ses mauvaises pensées, les envoya valser au loin, comme il voulait le faire avec son mentor. Ses yeux s’agrandirent, sa truffe se dilata, ses griffes voulurent presque sortir de leur fourreau, ses crocs allèrent presque jusqu’à en devenir menaçants.

Donc tu es un monstre vivant … Bizarre.

Le noiraud reprit son souffle entre deux coups, aspirant faiblement l’oxygène, puis expirant le trop plein de dioxygène qui résidait dans ses poumons. Bien, respire, ne te laisse pas submerger, juste, respire. Pas besoin de se précipiter, vas à ton rythme. Des répétitions mentales qui eurent leur effet.

Monstre, monstre, rien qu’un monstre … Eh, regardez-le, vous autres ! Si vous êtes comme lui, vous ne méritez pas de vivre.

Il était sur ses pattes, et la seule chose qu’il eût trouvé pour fuir, était de dévoiler sa couardise. Il se relâcha, laissa son être chuter encore une fois, le souffle court, le corps tremblant de tout son long. Ouais, lui, il savait bien jouer la comédie, alors son rôle lui allait. En tant qu’acteur, il tenait son scénario à la lettre, alors pour cette fois, tout devrait bien se passer. Pour cette fois, et pas pour les autres. Car ici, il avait feint chuter, pour mimer se relever. Enfin, qui dit qu’il y arriverait, qui irait réellement lui dire ? Personne, même pas lui-même. Alors il continuait son petit jeu, après tout, il n’avait rien à perdre. Le noiraud avait plus d’agilité qu’il n’en laissait paraître, il pourrait très bien se relever d’un bond après sa chute. Sauf que … Cela ne se passe pas comme ça, hein ? On n’arrive pas, après être tombé, à se remettre debout et à faire comme si tout allait bien. Il y en a qui pleurent de douleur, d’autres qui seront entraînés encore une fois par la gravité. Et il y en aura, qui, comme lui, resteront assis pour ne pas chuter de plus haut, qui feindront l’évidence, encore et encore, jusqu’à n’en plus finir ; qui ne seront pas dans la même catégorie, qui seront rangés dans l'autre boîte. C’était comme toutes ces personnes qui disaient que “dans la vie, il y a les gens normaux, et les gens qui sortent de l’ordinaire”, mais surtout, qui répétaient qu’elles voulaient êtres normales elle-mêmes. Pourquoi ? Ce ne sont que des sottises. C’est lassant d’être pareil. Mais lui, on pouvait quand même le comprendre. Ce n’était pas un cadeau qu’on lui avait fait, son don. C’était juste un fardeau dont il voulait se débarrasser.

C’est plutôt toi qui devrait être éradiqué de la planète.

Il voulait juste montrer qu’il était puissant, mais il était faible. Alors à quoi bon tenter ? Si le noiraud aurait été un humain, il aurait été comédien. Le plus fameux, le plus populaire, celui qui aurait été suivi par des centaines de milliers de paparazzis et de journalistes. Mais là, il était un félin, un félin un peu plus compliqué, un peu plus étrange, juste quelqu’un …

Sans aide et sans espoir.

Lorsqu’il voulut recommencer à attaquer son mentor, il était trop chancelant, haletant, abasourdi pour se remettre sur ses pattes comme auparavant. La lueur meurtrière dans son regard avait laissé la place à de l’incertitude, de l’ignardise, de l’incompréhension. Il aurait voulu lâcher un feulement rageur, cracher de fureur devant la cuisante défaite qu’il venait de subir. Mais ses yeux étaient vides, montrant juste à quel point l’apprenti était exténué par la puissance des coups, et par l’enchaînement qu’il venait de subir. Il n’était pour l’instant pas capable de rivaliser. C’était ce qu’il devait retenir.

Mais malgré tout, Nuage du Spectre avait été vivant.

°~°~°~°~°~°~°~°~°~°~°~°~°~°~°
             
Merci pour tout Malé Pwease

<3:
 


By me ~
Revenir en haut Aller en bas
Echo du Temps
Chef des Combattants et fonda Malé
avatar
Messages : 231
Date d'inscription : 28/03/2017
Age : 15
Localisation : Derrière toi !
Sam 9 Sep 2017 - 11:04
  • Echo du Temps
  • Nuage du Spectre
Entraînement n°1
Nuage du Spectre semblait perdu dans ses pensées, non en fait il était vraiment perdu dans ses pensées. Mais le Chef des Combattants sentait que ce temps de réflexion était important, il était important pour le petit et la suite des évènements. Il arrive toujours un temps où on se questionne, on se questionne sur le but de notre existence, du faite qu'on soit né à cette époque, qu'on vive malgré notre différence, de notre différence... Mais quand tout cela est accepté, est clair dans notre esprit, on peut enfin déployer nos ailes pour s'élancer vers des terres plus libres. La raison de notre existence est peut-être inconnue pour le moment mais si nous sommes là, c'est qu'il y a une bonne raison... Songea le Chef des Combattants tout en continuant d'attaquer le petit. Et je la trouverais, je trouverais ce qui nous a rendus ainsi ! Ajouta-t-il, les yeux brillants d'une lueur farouche. Sortant de ses pensées, Echo du Temps remarqua que son Novice tremblait. Et puis soudainement une quinte de toux le prit  et même si il frissonait désormais un peu moins, le matou cendré était quelque peu inquiet. Le masque de Nuage du Spectre tombait petit à petit, il commençait à dévoiler sa véritable personne, perdu dans le questionnement de la vie. Et même si Echo du Temps trouvait cela bien, il ne pouvait permettre au petit de se blesser ou même d'abandonner le présent. Mais avant même qu'il puisse faire ou dire la moindre chose, le Novice noir secoua la tête, reprenant sûrement ses esprits. Ses yeux s’agrandirent, son museau se dilata et ses crocs allèrent presque jusqu’à en devenir menaçants. Mais le Chef des Combattants avaient l'habitude et il sourit doucement, presque content de retrouver le mauvais Nuage du Spectre.

Mais contre tout attente, le Novice qui se tenait sur ses pattes quelque instants avants, venait encore une fois de chuter, le souffle court, le corps tremblant de tout son long. Echo du Temps était surpris, mais peut-être qu'à moitié... Il le savait, il savait que le combat était terminé, le petit ne se relèverait pas, et même si il réussissait, il perdrait.. Pourquoi donc ? Le noiraud avait prit conscience de quelque chose, il avait sûrement compris qu'il était un monstre, un monstre que personne ne souhaitait voir vivant, mais un monstre qui vivait malgré tout, un monstre qui était fier de vivre. C'était la réponse au questionnement de la vie, car même si on ne déteste, on nous hait, on nous méprise, on voudrait nous voir mort, nous vivons car chaque être qui naît sur cette Terre, qu'il soit un monstre ou non, à une raison de vivre. La vie est toujours donnée pour une raison quelconque, il ne faut jamais l'oublier. Et quand on se sent perdu et vaincu, il ne faut pas oublier les amis et les compagnons, car même si certains te détestent, d'autres t'aimeront et te soutiendront. Alors il faut se battre, ne jamais abandonner, toujours recommencer et ne jamais perdre espoir ! Sortant de ses pensées, le Chef des Combattants regarda le Novice se relever et essayer de recommencer à l'attaquer. Mais le pauvre petit était trop chancelant, haletant, abasourdi pour se remettre sur ses pattes comme auparavant. La lueur meurtrière qui enflammait son regard au début avait laissé place à de l’incertitude, de l’ignardise et de l’incompréhension. Ces yeux étaient si vides, montrant à quel point il devait être exténué par la puissance des coups et les enchaînements du matou cendré.

Echo du Temps savait qu'il était temps d'en finir avec ce combat. Il commença à se diriger rapidement vers le novice, faisant semblant de fixer un point au loin du côté gauche. Comme prévu, le Novice prit appui sur sa patte gauche, afin d'avoir plus d'équilibre sur le côté gauche, mais le Chef des Combattants attaqua du côté droit, fauchant la patte arriève droit du petit. Celui-ci s'étala encore une fois sur le sol et le matou cendré n'eut aucun mal à le maîtriser et lui poser une de ses puissantes pattes sur la gorge, les griffes légèrement sorties. Le combat était terminé. Durant de longues minutes, les deux félins restèrent ainsi, Nuage du Spectre allongé sur le sol, vaincu et Echo du Temps le regardant étrangement, vainqueur. Après de longues minutes de silence, où le Chef des Combattants regardait le Novice de son brûlant regard vert, la voix du matou vainqueur se fit entendre. Elle était plus grave, plus sèche que d'habitude mais en même temps, remplie d'une étrange douceur :

- Nous sommes des montres et alors ? N'abandonnes jamais Nuage du Spectre, car même si nous sommes des monstres, nous avons tous une bonne raison d'être venus au monde !

Sur ses mots, il enleva sa patte et fit signe au petit de se relever, c'était terminé pour aujourd'hui.
La vie en elle seule est un combat, alors mieux vaut s'entraîner...



HRP:
 

°~°~°~°~°~°~°~°~°~°~°~°~°~°~°


C'est superbe sœurette ! ♥️


Merci Piaf ! ♥️

Autres signatures:
 

Citations:
 

Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Messages : 37
Date d'inscription : 08/05/2017
Age : 14
Sam 9 Sep 2017 - 19:49
Être perdu dans ses pensées peut être fatal lors d'un combat, mais Nuage du Spectre avait fait outre de ce fait. Il était exténué, fatigué d'avoir mélangé ses pensées à l'entraînement, et déçu d'avoir abandonné si vite. En même temps, à quoi s'attendait-il ? Il ne pouvait pas battre le matou, il était bien trop inexpérimenté, et ses techniques d'attaque et de défenses étaient encore emplies de défauts. Le noiraud avait de plus été trop pensif. Et ses réflexions ne menaient à rien, à part à se dire encore et encore qu'il n'était qu'un monstre. Monstre, monstre, monstre. Il aimerait déployer ses ailes. Comme les oiseaux le matin, qui piaillaient près du nid de l'apprenti, qui sifflotaient et qui chantaient à leur guise. Eux, ils étaient indépendants, ils semblaient vivre au jour le jour, comme si la perspective de se faire tuer ne leur venait pas à l'esprit. Et même si les chats et les renards restaient une très grande menace pour eux, les volatiles continuaient leur mascarade, chantant leur peine et leur joie au gré du vent. Puis ils s'en allaient, les ailes déployées, laissant le vent derrière eux, et appréciant le phénomène de la gravité, sentant la douceur d'une brise éffleurer leurs fragiles ailes. C'était beau à observer d'après certain. Tout ce spectacle pouvait donner une idée de ce qu'était la vie et la liberté. Des fois, Nuage du Spectre n'échappait pas à la règle, et il regardait lui-même les oiseaux. Quelques fois, ils restaient dans leur nid, une femelle et ses petits, une autre couvant ses oeufs, un mâle en quête d'aventure ... On pouvait s'en imaginer des choses à partir de cela. Mais la cruelle vérité était que l'apprenti, bien qu'il les eût admirés, préférait les avoir en guise de repas. Leur coupait-il les ailes pour tenter de s'en fabriquer à lui-même ?

Le noiraud restait debout, sur ses pattes, et il devait avouer qu'il y arrivait avec beaucoup trop de difficultés. Il voulait s'écrouler de nouveau, tout laisser tomber, montrer qu'il était trop faible. Trop faible pour rivaliser avec un matou qui eût le double de son âge. Trop faible pour se dire ce qu'il était vraiment. Trop faible, mais juste pour l'instant. L'apprenti avait été vaincu une fois, et dans le futur, il le sera peut-êter de nombreuses fois encore. Mais peu importe, tant qu'il se relèvera et qu'il tentera jusqu'à son dernier souffle de se battre, tant qu'il puisera dans ses toutes dernières forces pour frapper l'ennemi, la tête haute, il aura la sensation d'avoir tout fait.

Nuage du Spectre avait mal, mais il était prêt à encaisser d'autres coups, pour prouver qu'il avait fait de son mieux. Chancelant, il était quand même debout sur ses pattes. Avec faiblesse, certes, mais le plus important était qu'il eût trouvé assez de cran pour se remettre en position. Et lorsque son mentor arriva rapidement sur le novice, regardant avec une certaine insistance le long du côté gauche, le noiraud laissa son poids se déverser sur sa patte gauche pour tenter de résister le plus longtemps possible. Il lui fallait de l'équilibre pour ne pas chuter encore une fois, il ne pouvait pas se laisser tomber en n'ayant rien fait à part voguer dans ses pensées. Lorsque le Chef des Combattants attaqua son autre côté, fauchant sa patte droite au passage, il sut que c'était fini. C'était la dernière fois qu'il tombait, car il n'arriverait pas à se relever, il n'arriverait pas à encaisser encore plus. Il s'étala une fois de plus, et son corps, écroulé sur le sol poussièreux, décida de ne plus répondre à ses ordres. Sans aucun mal, la patte de son mentor prena appui sur sa gorge pour le maîtriser. Le combat était terminé, laissant Nuage du Spectre haletant au sol, vaincu, et Echo du Temps victorieux. Mais l'apprenti, bien que renfrogné à l'idée de s'être fait ainsi humilié, ne broncha pas devant sa défaite, ses yeux avaient été ouverts.

De longues minutes passèrent, le silence engloutissait les deux êtres de son enivrance innocente. Nuage du Spectre aimait le blanc qui s'était installé, le calme après la tempête qui venait de déferler sur le territoire de la Tribu Murmurante. C'était beau à entendre, bon à vivre. Leur deux regards se rencontraient, le vert brûlant du Chef des Combattants regardait le rouge écarlate voilé de fatigue du noiraud. Pourtant, l'étincelle de vie et de détermination dans les iris de Nuage du Spectre était revenue. La voix de son mentor brisa le silence, et à la plus grande surprise du noiraud, celle-ci, bien que plus sèche et dure, semblait être emplie d'une quelconque douceur :

"Nous sommes des monstres et alors ? N'abandonne jamais Nuage du Spectre, car même si nous sommes des monstres, nous avons tous une bonne raison d'être venus au monde !"

L'apprenti n'en croyait pas ses oreilles. 'Nous sommes des monstres, et alors ?' Etait-ce tout ce que cela lui faisait ? Il l'admettait, mais Nuage du Spectre ne pourrait jamais le dire de vive voix. C'était pour cela qu'il admirait son mentor, et ses capacités, tant oratoires que combattives. Alors que le Chef des Combattants enlevait sa patte pour le laisser se relever, celui-ci fit ce que son supérieur lui avait indiqué, les yeux mi-clos. Il se mit assis en face du plus vieux, puis reprenant ses bonnes habitudes, il le toisa et cracha avec une once d'arrogance.

"Tss."

Une onomatopée haineuse, mais familière quand on côtoyait souvent le noiraud. L'entraînement était terminé, et Nuage du Spectre avait retenu la leçon, enfin les leçons du jours. Il s'en souviendrait, contrairement à ce qu'il pourrait laisser paraître, sous ses airs laxistes et désinvoltes. Le petit félin gardait toujours ses yeux fixés sur son mentor pour attendre une quelconque réaction, ou un quelconque signe lui indiquant le retour à la Tribu. C'était son chez-lui désormais.


'w':
 

°~°~°~°~°~°~°~°~°~°~°~°~°~°~°
             
Merci pour tout Malé Pwease

<3:
 


By me ~
Revenir en haut Aller en bas
Echo du Temps
Chef des Combattants et fonda Malé
avatar
Messages : 231
Date d'inscription : 28/03/2017
Age : 15
Localisation : Derrière toi !
Dim 10 Sep 2017 - 12:09
  • Echo du Temps
  • Nuage du Spectre
Entraînement n°1
Nuage du Spectre se releva rapidement, les yeux mi-clos puis se mit assis en face du Chef des Combattants. Il le toisa et cracha avec une once d'arrogance, reprenant ses vieilles habitudes. Mais Echo du Temps aimait ces habitudes et quand le petit lui répondit par une onomatopée haineuse, il ne put s'empêcher de sortir un petit rire clair et amusé. Il sourit doucement à son Novice, sachant que celui-ci avait retenu les leçons de jour. C'était un grand pas vers le grade de Combattant que venait de faire le petit et son mentor en était fier. Le matou cendré se leva doucement, faisant signe à Nuage du Spectre qu'ils partaient. Le plus vieux prit la tête, sortant d'un pas fluide du Bosquet aux Merles. La journée avait été intéressante et pleines de prises de conscience. Echo du Temps se demandait bien ce qu'il allait pouvoir faire faire au petit maintenant... L'emmener dans les tunnels était une possibilité mais peut-être était-ce trop tôt... Nombreux sont ceux qui se sont perdus dedans... De toute manière, il faudra faire ça un jour de beau temps... Songea le Chef des Combattants. Les tunnels s'inondaient facilement et y aller un jour de pluie serait du suicide...  Malheureusement, la saison des Feuilles Mortes arrivait à grand pas, annonçant le début des fortes pluies... Il va falloir faire des réserves de gibier... Songea Echo du Temps. Je pense que faire de Nuage du Spectre un Combattant dans peu de temps n'est pas une mauvaise idée, cela permettra de renforcer la Tribu... Le matou cendré réfléchissait tout en marchant, faisant le tour des choses positives et négatives. Je pense que son entraînement dans les tunnels sera son ultime entraînement... Conclut Echo avant de hocher la tête comme pour approuver ses pensées.

Le Chef des Combattants sortit de ses pensées, s'arrêtant pour voir où ils étaient. Après quelques minutes à tourner la tête à droite puis à gauche, le matou reconnut les lieux et se remit à marcher. Ils étaient près du camp, l'odeur de la Tribu était forte et on pouvait observer des sortes de "chemins" dans l'herbe, signes qui démontraient une forte présence féline tout près. Quelques minutes après, les deux félins descendirent une petite pente et purent apercevoir le camp. Celui-ci avait été construit dans le creux de plusieurs collines, le protégeant ainsi des fortes rafales de vent et le cachant aux yeux des ennemis. Un lieu parfait ! Echo du Temps s'engagea vers le camp, saluant au passage quelques félins. Une fois arrivé devant l'entrée du camp, il s'arrêta et s'assit, demandant à son Novice de faire même. Celui-ci obéit et le matou dit d'une voix sèche et calme :


- Ce fut une bonne journée, je suis fier de toi. Le prochain entraînement sera dans les tunnels, se sera ton ultime entraînement.


Sur ses mots, il se releva et entra dans le camp, libérant son Novice pour le reste de la journée. Il alla voir le Sous-Chef pour faire part de ses pensées. L'heure était venue.
La vie en elle seule est un combat, alors mieux vaut s'entraîner...



HRP:
 

°~°~°~°~°~°~°~°~°~°~°~°~°~°~°


C'est superbe sœurette ! ♥️


Merci Piaf ! ♥️

Autres signatures:
 

Citations:
 

Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Messages : 37
Date d'inscription : 08/05/2017
Age : 14
Mer 13 Sep 2017 - 15:18
Il laissa une lueur de clarté embuer son regard écarlate lorsqu'il entendit le rire amusé de son mentor. Il était certes, frustré de cette réponse à son insolence, mais il aimait ces moments-là. Oui, il appréciait tout simplement. Nuage du Spectre observa quelques instants le sourire doux de son supérieur, puis il dévia ses iris pourpres de sa cible pour lever ses yeux au ciel. Peut-être qu'il ne serait jamais aussi fort que son mentor, mais il serait puissant à sa propre façon. Les leçons de la vie et de son entraînement, peut-être qu'il faisait mine de rien, et qu'il restait passible pour exprimer à quel point il se fichait de celles-ci ; mais malgré sa fierté, il les retenait, les gardait dans un coin de sa mémoire. Elles lui serviraient un jour. Par exemple, le jour où il deviendrait Combattant. Le jour où il se battrait contre un véritable ennemi, un clanique, peut-être même sa mère, ou quelqu'un de sa famille. Le jour où il aurait son propre apprenti, et qu'il lui apprendrait à quel point la vie pouvait avoir ses bons côtés malgré la lourde peine de leur différence et le poids douloureux de leur don sur leurs épaules. Enfin, Nuage du Spectre doutait fort de sa capacité à apprendre à quelqu'un, il préférait s'instruire lui-même, plutôt qu'autrui. Mais encore, peut-être que tout changerait. Il ne pouvait pas savoir à l'avance ce qu'il lui adviendrait.

Nuage du Spectre hocha la tête en voyant le signe du matou cendré, qui désormais levé, indiquait à son apprenti qu'ils partaient. Alors que le plus vieux prenait la tête, le noiraud suivit son aîné, non pas sans ronchonner un peu. On ne change pas ces manies qui font de nous ce que nous sommes, pas vrai ? Le petit félin sortit à son tour du Bosquet aux Merles, laissant sa fourrure noire de jais bouger sous ses muscles, au même rythme que le pas avec lequel il marchait, rapide et brusque. Il gardait ses yeux mi-clos, presque réduits à deux fentes, pour concentrer sa vision devant lui, ne se laissant pas distraire par un quelconque animal ou mouvement. Et devant lui, c'était son aîné qui marchait. D'ailleurs, Nuage du Spectre se demandait à quoi il pensait. Comme il se demandait toujours à quoi les autres Novices pouvaient bien songer, à part manger, dormir et s'amuser ; c'en était risible. Sauf qu'il savait que le Chef des Combattants et les autres vétérans n'avaient pas les mêmes pensées qu'un apprenti tout droit sorti de la pouponnière, ou tirant sur un futur Combattant ou un Chasseur en devenir. Il se doutait bien qu'ils étaient plus sages, il n'était pas sot. Il aurait juste aimé savoir ce qu'il se passait dans la conscience des autres, mais il n'était pas télépathe. Il était juste une poussière invisible dans un splendide, mais annonceur de mauvaises augures, coucher de soleil. Oui, son monde était magnifique, mais ô Clan des Etoiles, qu'il fût cruel et dévastateur ...

Lorsque le Chef des Combattants s'arrêta à son devant, l'apprenti faillit rentrer dans le matou, et il secoua la tête de dégoût en songeant à cela. Il laissa un léger soupir franchir la barrière de sa cavité buccale, puis il reprit sa route derrière son supérieur, qui s'était remis à marcher après une brève vérification des alentours. Il laissa son souffle opaque brûler l'air de son oxygène, et scruta les nuages blancs qu'il formait dans le froid rude qu'il régnait. Malgré la chaleur que lui avait apporté son entraînement, le Novice frissonna en sentant la brise sèche et glaciale frôler son pelage de jais. Le noiraud continua pourtant d'avancer, et dans sa marche, il put aisément déceler l'odeur de la Tribu se rapprocher peu à peu. Une senteur forte, mais Nuage du Specter avait appris à en être fier au fil du temps. L'herbe était écartée çà et là, montrant la présence de félins aux alentours. Les deux mâles descendirent la pente, certes petites mais tout de même assez raide, et le camp rentra dans leur champ de vision, perdu au creux des protectrices collines qui résidaient dans le paysage. Le binôme félin s'aventura à proximité de ce lieu, et alors que son mentor saluait quelques membres de la Tribu, le Novice resta de marbre, se contentant juste de faire voguer ses pupilles rouge sang sur les différents pelages. Ils s'arrêtèrent devant l'entrée du camp, et Nuage du Spectre obéit à son mentor avec cette étrange docilité de quelques instants, se mettant assis à son tour. La voix sèche et calme du plus vieux résonna dans ses oreilles comme à chaque fois, et son ton quelque peu courroucé fit apparaître un sourire sarcastique sur le visage du noiraud.


"Ce fut une bonne journée, je suis fier de toi. Le prochain entraînement sera dans les tunnels, se sera ton ultime entraînement."


Une bouffée de chaleur et de fierté emplit l'apprenti. C'était bon d'entendre des paroles comme telles. Son oreille gauche bougea vers la gauche, puis elle retourna en avant, faisant signe au plus âgé que le message était passé. Son prochain entraînement serait son dernier, sa dernière épreuve, et Nuage du Spectre en était heureux. Bien sûr, aller dans les tunnels et plus qu'ardu, surtout que la saison des Feuilles Mortes avançait à grands pas, et les temps de pluie diluvienne aussi. Si une ondée venait à surgir tout à coup, les tunnels s'inonderaient, et ce serait du suicide de s'aventurer dans cet endroit clos.

L'ombre d'un autre sourire narquois sombra sur les lèvres du plus jeune, qui fût soulagé de ne plus avoir affaire avec son mentor pour la fin de la journée. Désormais, la seule pensée qui se forcait un chemin dans son mental était d'aller se reposer pour récupérer de son entraînement. Enfin, en espérant qu'aucun apprenti n'ait en vue le projet de s'amuser, et de faire une cacophonie dans l'étroite tanière où les Novices se reposaient. Sinon, le garnement qui aurait une idée telle quelle aurait affaire à la fureur du noiraud, et ce sans aucune pitié.



Spoiler:
 

°~°~°~°~°~°~°~°~°~°~°~°~°~°~°
             
Merci pour tout Malé Pwease

<3:
 


By me ~
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé
Contenu sponsorisé
Contenu sponsorisé
Revenir en haut Aller en bas
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en hautPage 1 sur 1
Sujets similaires
-
» Entraînement d'orientation
» Entraînement de combat (pour Nuage Tacheté)
» [Entraînement] Lame
» Entraînement sous haute température [ Sento - Tenzen ]
» La roche n'est pas si solide! Chapitre d'entraînement numéro 4

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
La Guerre des Clans, Destinée :: Archives :: RP-
Sauter vers: